Deux jeunes filles victimes d’attouchements en région dinantaise

Né en 1998, le prévenu a eu les mains baladeuses avec deux gamines de 13 ans.

S.M
Deux jeunes filles victimes d’attouchements en région dinantaise
©Monmart

Quinze mois de prison ont été requis, par défaut ce mercredi matin par le parquet de Namur, à l'encontre d'un homme né en 1998 poursuivi pour des attouchements commis sur deux jeunes filles de 13 ans, en 2017, en région dinantaise. La première victime était son ancienne belle-sœur. Jeune majeur, l'homme a reconnu avoir passé sa main sous ses vêtements à plusieurs reprises. Celle-ci a dévoilé les faits à sa marraine. "Le récit de la victime, le dévoilement des faits, les échanges de sms qu'elle a eus avec sa marraine et, surtout, l'audition du prévenu qui reconnaît avoir agi de la sorte malgré que la jeune fille l'a une fois repoussé établissent les attentats à la pudeur", plaide Me Fery.

Les faits concernant la seconde victime ont quant à eux eu lieu lors d'une soirée, dans un kot. Ceux-là, l'intéressé les a contestés devant la police et disait être victime d'une vengeance à la suite d'une rupture amoureuse qu'il y a eu au sein de ce groupe d'amis. Pourtant, une amie de la victime a assisté à une partie de la scène. "Et ma cliente n'a aucun intérêt à mentir", précise l'avocat Me Gillet. "Ce genre de comportement nourrit des craintes en soirée, dans les transports en commun, etc." Le parquet de Namur pointe par ailleurs le profil des deux victimes, similaire et le modus operandi, également similaire. Jugement le 26 octobre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be