A la boucherie "Au Père Lahaut" de Natoye, la facture d'électricité est passée de 476€ à 1.288€/mois : "Tous les soirs, c'est avec la boule au ventre que je vais me coucher"

Artisan boucher depuis 11 ans, Sébastien Lahaut subi lui aussi la crise énergétique de plein fouet. Malgré les quelques efforts réalisés, la facture mensuelle d'électricité fait toujours aussi mal.

S.M
Artisan boucher depuis 11 ans, Sébastien Lahaut subi lui aussi la crise énergétique de plein fouet. Au sein de son commerce "le Père Lahaut", situé à Natoye (Hamois), les appareils électriques tournent à plein régime. "Ma chambre froide et mon congélateur sont actifs toute l'année, y compris pendant mes congés. Mon comptoir et le petit frigo sont à l'arrêt le dimanche après-midi et le lundi, mais ce n'est pas ça qui change la donne",...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité