Crise énergétique : des mesures pour alléger la facture à Ciney

Comme dans d’autres communes, on va tenter de limiter la casse en adoptant différentes mesures et en adaptant son comportement.

S.M
Crise énergétique : des mesures pour alléger la facture à Ciney

Le Collège communal de Ciney a décidé de répondre favorablement à la proposition d’Orès de couper l’éclairage public sur l’ensemble de la commune entre minuit et 5h00 du matin, entre le 1er novembre et le 31 mars 2023. Cette mesure permettra de réaliser une économie de 80.000€, soit 16.000€/mois.

Le Collège communal cinacien se dit conscient des conséquences qu'une telle mesure pourrait avoir, notamment sur le sentiment d'insécurité. Raison pour laquelle une évaluation sera régulièrement menée avec la Zone de Police Condroz-Famenne. "Selon Orès, il sera possible de travailler de manière chirurgicale en éclairant encore les endroits sensibles. Aux communes à revenir vers eux", explique Laurence Daffe, échevine de l'énergie.

Plus 200.000€

Couper l'éclairage public durant la nuit n'est pas la seule action prise par la commune de Ciney, toujours sous contrat fixe avec son fournisseur d'électricité jusqu'en fin d'année. Au niveau de la piscine communale, la décision a été prise il y a une dizaine de jours de diminuer la température de l'eau. "On est passé de 29° à 27,5°. On a aussi diminué la température ambiante de 2°. Le Conseil d'administration de la Régie des Sports a par ailleurs décidé de fermer sauna, hammam et jacuzzi", poursuit Gaëtan Gérard, échevin des sports et des finances. La Régie des Sports gère également le hall sportif de Ciney et la piste de l'athlétisme occupée par l'Arch. "Pour le hall, on réfléchit à différentes pistes comme l'installation d'un minuteur pour l'éclairage car certains utilisateurs oublient parfois de le couper." Une diminution de la température de l'eau des douches ou de la température ambiante pourrait aussi être appliquée. Quant à la piste d'athlétisme, un contact doit encore être pris avec le président de l'Arch pour trouver des solutions. "Comme peut-être allumer l'éclairage en dernière minute."

Rien que pour ces trois infrastructures sportives, la note d'électricité et de gaz de 2023 s'annonce salée. "Avec une simple règle de trois, on arrive à une augmentation de 200.000€… "

Mais la facture énergétique concerne également les autres bâtiments communaux : atelier communal, Hôtel de Ville, écoles,… Là aussi, diverses mesures ont été prises par la commune pour limiter la consommation énergétique et donc le coût. "Nous allons par exemple bloquer les vannes thermostatiques sur 3 dans les bâtiments publics ou encore revoir la période de chauffe en retardant l'allumage du chauffage d'une heure", explique l'échevine de l'énergie Laurence Daffe. "On va programmer une mise en vieille automatique des ordinateurs plus rapide et obliger les employer à les couper tous les jours en fin de journée. On va supprimer l'éclairage des quelques bâtiments publics que compte la commune (Ndlr : comme la Collégiale). Au sein de l'Hôtel de Ville, on va diminuer le nombre de néons et mieux régler les détecteurs de présence. D'autres petites mesures seront encore prises". Notamment au niveau des écoles (remplacements des ampoules par du LED, concours énergie, etc.) ou encore en envisageant le placement de panneaux photovoltaïques là où il n'y en a pas comme à l'école de Pessoux, au théâtre ou au marché couvert. Pour ces deux derniers, un audit est en cours.

Difficile à ce stade de dire à combien s'élèvera la note énergétique de la commune de Ciney l'an prochain. "Les différents services ont été mandatés pour chiffrer le plus clairement possible la consommation, en vue du budget 2023. Mais avec en plus les trois sauts d'index qu'on nous annonce l'an prochain, c'est la folie. C'est vraiment un cri d'alerte que je lance", termine Gaëtan Gérard.

Fééries du Parc en 2X5 jours, patinoire maintenue dans le centre

Enfin, les Fééries du Parc auront bien lieu, sur deux fois cinq jours. "Un engagement pris l'an dernier, on ne peut pas revenir en arrière. Et puis tant que tout est monté, autant utiliser le site", indique le bourgmestre Frédéric Deville. Le centre-ville accueillera quant à lui les Fééries du centre, un marché de Noël pour enfants avec manège forain et patinoire, du 3 décembre au 8 janvier. "La patinoire est maintenue", confirme Frédéric Deville qui ne souhaite pas s'étendre sur le sujet actuellement. Ce dernier dispose par ailleurs d'une estimation du coût des illuminations de Noël dans le centre-ville, pour 40 jours. "On est à 680€, sur base de 14h d'allumage par jour. C'est dérisoire dans une période morose. D'autant que chez nous, elles seront tout au plus allumées 10h/jour."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be