Interpellation citoyenne au sujet des paraboles de Lessive lors du conseil communal de lundi

Les citoyens, qui restent inquiets pour l’avenir du bois, ont décidé d’interpeller le Collège communal de Rochefort.

S. M.
 À Lessive, c’est tout un village qui est contre le Jardin des paraboles.
À Lessive, c’est tout un village qui est contre le Jardin des paraboles. ©© Jacques Duchateau

À Rochefort, un collectif qui rassemble des riverains, des citoyens et des naturalistes se bat pour la protection intégrale du massif de la Héronnerie et pour le développement, sur le site de 8 hectares abritant les antennes de Lessive, de projets alternatifs intégrés à cet environnement.

Depuis mars 2018, ce massif forestier situé autour des paraboles ex-RTT de Lessive fait l’objet d’un projet immobilier d’ampleur. Il vise la construction de 283 logements sur une parcelle boisée appartenant à une filiale de Proximus : 135 chalets sur pilotis et dix immeubles de 148 appartements dans la partie boisée.

Pour le collectif, ce projet est en décalage total avec les enjeux sociétaux actuels.

Malgré les nombreux refus de permis qui lui ont été opposés, le promoteur liégeois Christophe Nion a acheté le bois, en mai dernier, grâce à un emprunt via la plateforme EccoNova. Les citoyens, qui restent inquiets pour l’avenir du bois, ont décidé d’interpeller le Collège communal de Rochefort.

Ce lundi soir, dans le cadre d’une interpellation citoyenne lors du conseil communal (Ndlr : 17ème et dernier point de l’ordre du jour), Marie, membre du Collectif des Antennes posera deux questions au collège de Rochefort au sujet de ses intentions concernant le bois de la Héronnerie et le site des Antennes. Est-il encore opportun d’installer d’urbaniser le Bois de la Héronnerie pour y installer de l’habitat ou de l’activité économique ? Quel type d’activités aimeriez-vous voir se développer sur le site des Antennes et comment, en tant que commune, pouvez-vous y contribuer ?

Une pétition papier qui a récolté 907 signatures, dont 500 d’habitants de Rochefort, leur sera aussi remise. Par ce biais, le Collectif demande au Collège d’utiliser ses compétences en aménagement du territoire avec détermination et efficacité pour protéger le site et le mettre définitivement à l’abri des appétits financiers.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be