Éoliennes dans le Condroz namurois : “notre région a assez donné”

Un collectif “Stop éoliennes Spontin” a vu le jour il y a une dizaine de jours et rassemble déjà un peu moins de 200 personnes.

S. M.
 Les éoliennes de Salazine et de Sovet.
Les éoliennes de Salazine et de Sovet. ©ÉdA – 60400840361

Depuis le 9 janvier, un nouveau projet éolien est à l’enquête publique. La société wavrienne Eneco Wind prévoit d’implanter cinq machines le long de la E411 à proximité de l’aire de repos de la Salazine : une sur le territoire de Ciney et quatre autres sur celui d’Yvoir. Pour une bonne partie des habitants de la région, c’est le projet de trop. Des villageois se sont rassemblés pour lancer, sur Facebook, le collectif “Stop éoliennes Spontin”. “Nous sommes passés de 3-4 membres à 180 membres en l’espace d’une dizaine de jours. On a aussi lancé une pétition en ligne qui a déjà récolté une centaine de signatures”, explique l’un des administrateurs du groupe, un habitant de Senenne (Ciney), Manuel van Eyll.

Initialement, l’implantation d’éoliennes devait suivre la E411. “Mais on est finalement dans quelque chose de perpendiculaire à cet axe. ” Au point que le principe de covisibilité n’est aujourd’hui plus respecté. “Selon un décret, on ne peut pas voir les éoliennes d’un parc depuis un autre parc. Sauf qu’ici, on les voit de partout puisque d’extension en extension, on arrive à un parc géant quasiment complet. Ces cinq éoliennes de Salazine sont le chaînon manquant de ce parc éolien géant. ”

Le groupe d’opposants estime que le Condroz namurois a déjà fait sa part du travail en matière d’énergie éolienne. La région en compte déjà une cinquantaine sur son territoire. “Avec tous les projets qui sont en cours, on pourrait bientôt en avoir 80”, poursuit Manuel van Eyll.

La région compte déjà des dizaines d'éoliennes sur son territoire, comme le montre cette carte.
La région compte déjà des dizaines d'éoliennes sur son territoire, comme le montre cette carte. ©D.R

En plus de ces cinq machines à Salazine, notre interlocuteur évoque un projet de quatre éoliennes, à Sovet, actuellement devant le Conseil d’État et la construction actuelle de deux autres tours, à Assesse. “Leur pied fait 180m de haut. Il faut ensuite y ajouter les pales. Cela représente un immeuble de 60 étages. Elles seront visibles à 15km à la ronde. Je sais par ailleurs que d’autres propriétaires terriens ont déjà des accords avec des promoteurs. C’est le Far West. La région a déjà assez donné.”

Le collectif “Stop éoliennes Spontin” est déterminé. Il sera désormais attentif à chaque projet éolien qui sera déposé.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be