Le parquet de Namur a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Namur une amende de 8000 euros à l’encontre du marché couvert de Ciney pour des manquements relevés par l’AFSCA.

Des poursuites pénales ont été menées contre l’ASBL Marché Couvert de Ciney, qui accueille entre 2000 et 3000 bovins et 200 camions chaque vendredi, suite à des constats réalisés par l’AFSCA en mai et en novembre 2019. Pas moins de 26 infractions à la loi sur la santé des animaux ont été relevées. Des manquements ont été identifiés en matière d’identification des animaux à l’entrée et à la sortie du marché couvert et en matière de traçabilité. Le parquet de Namur souligne les dangers pour la santé des animaux mais aussi le risque d’épidémie et donc les conséquences économiques que pourraient engendrer de telles pratiques.

Evoquant un « bouillon de culture », le ministère public, qui ne s’oppose pas à un sursis pour la moitié de l’amende, souligne divers manquements comme la vente d’animaux sans identification, la non-concordance entre certains passeports et des animaux, la présence d’une seule marque auriculaire sur certains d’entre eux, un règlement d’ordre intérieur obsolète, des erreurs d’encodages de véhicules, des véhicules non-désinfectés après avoir transporté des animaux malades, des transporteurs non-enregistrés, 247 bovins étant entrés au marché mais aucune mention de leur sortie, ...

L’AFSCA avait lancé une procédure de retrait de l’agrément du Marché Couvert, mais l’a suspendue vu les efforts et la bonne volonté affichés par les gestionnaires dans le cadre d’une nouvelle convention et des contrôles désormais effectués tous les 15 jours à Ciney.

L’avocat du Marché Couvert conteste 75 % des préventions reprochées à son client, met en avant la complexité des réglementations et plaide la suspension du prononcé de la condamnation

Jugement le 10 mai.