Ce lundi 15 juillet, le Conseil d’Administration de BEP Expansion Economique, présidé par Jean-Marie Cheffert, a marqué accord sur la vente de 4 biens situés dans le parc d’activité économique d’Achêne. Ils se situent sur le site qui était destiné à accueillir une prison. Faute de projet concret, BEP Expansion Economique a racheté ces biens et identifié 4 entreprises cinaciennes qui s’y implanteront prochainement.

C’est en 2007 que la Régie des Bâtiments, le gestionnaire immobilier de l’Etat Fédéral, décide d’acquérir un terrain de 8,5 ha situé dans le parc d’activité économique d’Achêne. Le Gouvernement fédéral de l’époque envisage d’y installer un nouveau centre pénitentiaire, pour répondre à la problématique de la surpopulation carcérale en Belgique. L’investissement annoncé s’élève à 40 millions d’€ avec la création de 200 emplois sur le site. La vente intégrait également le hall-relais (bâtiment d’accueil temporaire pour les entreprises en phase de création) présent dans le périmètre.

Le projet de nouvelle prison à Achêne est ensuite abandonné. Il est question d’ériger un centre fermé pour jeunes mineurs délinquants de 120 places mais le dossier n’aboutit pas, malgré une demande de permis demandée et obtenue en 2010. Revient alors, en 2013, le projet de construire un centre de détention de haute sécurité, prévu dans le Master Plan III de la Régie des Bâtiments. Mais le dossier reste sans suite.

En 2016, alors qu’aucun projet ne voit le jour sur le site d’Achêne et que BEP Expansion Economique manque de terrains à proposer aux entreprises sur le territoire de Ciney, l’intercommunale fait part à la Régie des Bâtiments de son souhait de racheter la propriété, suite à une demande des autorités communales cinaciennes. La transaction est réalisée en mars 2019, pour cause d’utilité publique, pour un montant de 980.678,85 €.

Le parc d’activité économique d’Achêne est alors saturé. L’arrivée de 8,5 ha supplémentaires permet dès lors de rencontrer les besoins de plusieurs entrepreneurs. 4 entreprises cinaciennes se sont montrées intéressées. Les ventes des biens suivants ont été validés par le Conseil d’Administration de BEP Expansion Economique ce 15 juillet :

  • 2,5 hectares pour V3 Manupal, une entreprise de travail adapté, dont les installations jouxtent les terrains rachetés, active dans la fabrication de caisses en bois et de palettes, l’aménagement de parcs et jardins, la ferronnerie et la maçonnerie – 125 personnes occupées ;
  • 3,6 hectares pour la SPRL Cosse, une entreprise de terrassement, transport et services au secteur agricole – 30 personnes occupées ;
  • 50 ares pour l’entreprise Laurent Maréchal, spécialisée dans le terrassement – 5 personnes occupées ;
  • le hall-relais de 2 cellules ainsi que 30 ares supplémentaires pour Renovagri, l’entreprise qui occupe actuellement les lieux, qui est active dans l’entretien d’engins agricoles et qui gère un atelier métallique – 3 personnes occupées.

Le solde de terrains disponibles fait actuellement l’objet de marques d’intérêt dont l’analyse est en cours.

La procédure se poursuivra dans les prochains mois par la signature des actes authentiques, qui officialiseront les ventes, lorsque les entreprises auront obtenu leur financement et introduit leur demande de permis.

Le Conseil d’Administration de BEP Expansion Economique se réjouit des possibilités de développement offertes à plusieurs entreprises locales grâce à cette acquisition à la Régie des Bâtiments.