Michaël est un habitué du tribunal correctionnel de Dinant, Ce petit nerveux né en 1990 a déjà comparu plusieurs fois, notamment pour des faits de stupéfiants. Ce jeudi matin, c’est pour une entrave méchante à la circulation commise à Hastière le 30 juillet 2019 qu’il s’est présenté. Il circulait en voiture avec deux amis lorsqu’il a appuyé sur le champignon à la vue d’un combi de police. Il a voulu les semer car son véhicule n’était pas en ordre, une habitude chez lui. "Selon les policiers, cette route ne permettait pas le croisement aisé de deux véhicules. Le prévenu a par ailleurs failli renverser une fillette qui faisait du vélo devant un camping. Les deux passagers qui l’accompagnaient lui demandaient de s’arrêter mais il ne s’exécutait pas", a précisé le parquet de Namur. La défense a plaidé l’acquittement estimant qu’il y a bien un excès de vitesse qui n’est pas constitutif d’une entrave méchante à la circulation. "Il n’a pas eu conscience de mettre la vie de quelqu’un en danger."

Michaël est aussi poursuivi pour une rébellion, commise le 23 mars 2019. Les policiers ont voulu le contrôle car il y avait des mesures à prendre à son encontre. Il ne s’est pas laissé faire et a voulu se soustraire au contrôle en essayant de donner des coups de pied aux agents. "L’un d’eux m’en veut. Il est présent dans tous mes dossiers et veut me faire plonger. Il m’a déjà menacé, on ne sera jamais pote", a-t-il expliqué. Deux ans de prison ont été requis à son encontre. Jugement le 25 février.