Ce mercredi, le tribunal correctionnel de Namur s’est penché sur le cas de deux Florennois, absents à l’audience. En septembre 2017, les membres du couple auraient tenté de diffuser des faux billets. Frédéric (prénom d’emprunt), menait la danse et sa compagne suivait. Des commerçants ont débusqué la supercherie et les deux prévenus ont été retrouvés grâce à l’analyse des caméras de surveillance de plusieurs commerces.

Au domicile de Frédéric, 91 billets de 50 euros ont été retrouvés. Il aurait tenté d’en écouler 27 et en a fourgué 16 en l’espace d’un mois. 5 auraient été écoulés par sa petite amie. Le jeune homme a expliqué dans le cadre de l’enquête qu’il était concerné par une dette de stupéfiants et que c’est pour faire face aux menaces de ses dealers qu’il avait agi de la sorte, se procurant les billets sur le dark net. Interpellé, il a effectué un mois de détention préventive, alors que sa compagne a passé 5 jours en prison dans ce cadre.

Le substitut Moreau requiert une peine d’un an , le minimum légal, assortie d’un sursis probatoire, sans s’opposer à une éventuelle peine de travail, d’au moins 150 heures. La même peine est demandée pour la jeune fille, sans que le représentant du parquet ne s’oppose à une mesure de suspension probatoire.

Jugement le 18 novembre.