En juillet dernier, le conseil communal de Dinant approuvait la modification budgétaire qui devait permettre à la Ville d’octroyer un subside de 150.000€ à l’ADL (Agence de développement local) de Dinant pour l’octroi de chèques aux Dinantais pouvant prouver qu’ils ont été impactés financièrement par le Covid-19.

À cette époque, les informations concernant la valeur du chèque, les conditions d’octroi et la manière dont les bénéficiaires allaient devoir démontrer les pertes subies n’étaient pas encore connues. Depuis, la majorité a travaillé sur le projet. Ce lundi soir, le règlement sera présenté au conseil communal et soumis aux votes.

Ces chèques concernent les commerçants, les indépendants ou encore les gens qui sont/ont été en chômage temporaire. "On ne va pas distribuer des chèques Covid à tous les habitants mais à ceux qui ont subi une perte", confirme le bourgmestre Axel Tixhon.

Le montant de l’aide a été chiffré à 50€/pers. Il ne s’agira toutefois pas d’un chèque de 50€ mais bien de cinq chèques de 10€, à utiliser dans les commerces dinantais qui ont déjà participé à l’opération Boncado (https://www.boncado.be/fr/ville-de-dinant.htm). "Les commerces dinantais n’ont pas trop mal tourné pendant l’été grâce à la météo et malgré la situation. Mais ça commence à ralentir tout doucement avec la fin de la saison. Ces chèques-cadeaux tombent donc plus ou moins bien", poursuit Axel Tixhon.

Pour obtenir cette aide, les Dinantais devront donc prouver une perte de revenu. "En produisant un document montrant qu’ils ont bénéficié du droit passerelle ou d’une aide de la Région wallonne, une attestation de leur employeur pour confirmer le chômage économique ou, dans le pire des cas, des fiches de revenus pour comparer l’avant et pendant Covid-19. Les demandes seront examinées par le CPAS de Dinant, en sachant qu’on ne fera pas non plus une chasse aux sorcières", termine le bourgmestre de Dinant. Les bénéficiaires devraient pouvoir profiter de cette aide financière vers la mi-octobre.

S.M