La cour d'assises de Namur a poursuivi vendredi le procès de Linda Weber, accusée d’avoir tué son mari Richard Piron d’au moins 6 balles le 1er mai 2019 dans leur domicile de la rue Taravisée à Sorinnes (Dinant).

Les jurés sont entrés en délibération au sujet de la culpabilité de Linda Weber vendredi vers 9h30. Ils devront répondre à trois questions : « Linda Weber est-elle coupable d’un homicide volontaire avec intention de donner la mort sur la personne de Richard Piron ? » Si ils répondent par l’affirmative à cette question, ce qui semble plus que probable, l’accusée étant en aveux, ils devront se pencher sur la question de la provocation, qui pourrait susciter davantage de débat. Pour cela, ils devront décider si Linda Weber a été confrontée à une perte partielle de son libre arbitre, déterminer la gravité de l’acte de provocation et trancher la question de l’absence de disproportion manifeste entre l’acte posé par Linda Weber, avoir tué son mari, et ce qui a provoqué celui-ci. La troisième question vise à déterminer si Linda Weber a bien détenu une arme à feu soumise à autorisation.

Une fois la décision sur la culpabilité prononcée, l’accusation et la défense plaideront sur la peine à infliger à Linda Weber, les jurés entreront alors à nouveau en délibération.