La cour d’assises de Namur a condamné vendredi Linda Weber à une peine de prison de 5 ans assortie d'un sursis probatoire de 5 ans pour ce qui excède la détention préventive déjà effectuée pour le meurtre de son mari Richard Piron, commis à Dinant le 1er mai 2019. L'accusée sortira libre du tribunal. 

Dans son jugement, la cour a tenu compte des circonstances atténuantes suivantes : le contexte de violences conjugales, l'absence d'antécédent dans le chef de l'accusée, sa personnalité, le risque de récidive inexistant. Linda Weber ne devra pas commettre d'infraction, suivre les réunions de la commission de probation, s'abstenir de consommer de l'alcool et poursuivre son suivi psychocriminologique

Plus tôt dans la journée, l’avocat général Seminara avait requis une peine de 10 ans de prison, tandis que les conseils de Linda Weber, Me Bernès et Gruslin, avaient plaidé une peine de 5 ans assortie d’un sursis probatoire pour ce qui excèdait la détention préventive déjà effectuée.