Un des prévenus fournissait l'herbe, le second les drogues plus dures.

Les informations policières recueillies en 2017 par la zone Houille-Semois ont permis le démantèlement d’un trafic de cannabis et de drogues dures, à Beauraing. « Selon leur source, un individu consommait et vendait du cannabis dans son école. Un mineur a par ailleurs fugué pour consommer chez cette personne. Des photos et vidéos ont aussi été trouvées sur Facebook, sur lesquelles la consommation est confirmée », a indiqué le parquet de Namur ce mercredi matin à l'audience. 

Deux individus devaient répondre de ce trafic de stupéfiants, Shun et Darly. Le premier vendait du cannabis, y compris dans son école. Le second mettait à disposition des consommateurs de la mdma, des amphétamines, de la cocaïne et de la kétamine, lors de soirée chez Shun. Certains de ces consommateurs étaient mineurs de moins de 16 ans au moment des faits (2002). « J'étais jeune, je profitais de la vie d'une mauvaise manière. Chacun payait sa consommation », a expliqué Darly devant le tribunal.

Le parquet de Namur a rappelé que ce type de prévention, avec la circonstance aggravante d'avoir vendu à des mineurs, peut être punie d'une peine de 10 ans de prison après correctionnalisation. Son réquisitoire a néanmoins été plus léger. Deux ans de prison ont été requis contre Shun, qui faisait défaut, et un an avec sursis probatoire contre Darly. Jugement le 16 juillet.