Dinant - Ciney

Ce projet doit pouvoir permettre à l'association de savoir si produire du sucre en utilisant moins de pesticide est faisable tout en évaluant la rentabilité pour les agriculteurs.

L'association Nature et Progrès a ouvert au public, vendredi en début d'après-midi à Ciney, un site de captage d'eau de la Société wallonne des eaux (SWDE) de 10 hectares sur lequel différentes espèces de fleurs ont été semées dans le but de produire du miel et ainsi diversifier la production de sucre en Wallonie, tout en y développant la biodiversité. Le projet, intitulé "Plan Bee, semons des fleurs pour des sucres d'abeilles", a débuté sur un constat réalisé par l'association Nature et Progrès. "La betterave sucrière consomme beaucoup de pesticides. On s'est demandé si on pouvait produire un sucre pour lequel il y a des alternatives à cela. De là est partie l'idée de produire davantage de sucres d'abeilles", explique Catherine Buysens, agronome pour le "Plan Bee".

Pour ce faire, différentes fleurs mellifères annuelles et vivaces ont été semées telles que de la phacélie, du sainfoin, des bleuets, des vipérines, des bourraches ou encore des trèfles blancs. Le but étant d'avoir une floraison permanente. Parallèlement à cela, un apiculteur a placé au printemps 2019 cinq de ses ruches sur le site, situé rue du Moulin de Biron à Ciney, tandis qu'un second vient d'en installer une dizaine récemment. "Sur trois de ses cinq ruches, le premier apiculteur a récolté 25 kilos de miel", précise Catherine Buysens.