Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné, jeudi, un homme né en 1990 poursuivi pour une rébellion commise le 23 mars 2019 à six mois de prison. Il l'a par ailleurs acquitté d'une entrave méchante à la circulation commises à Hastière le 30 juillet 2019. Le prévenu avait tenté de se soustraire à un contrôle de police dont il faisait l’objet. Il a pour cela tenté de porter des coups de pied aux policiers. « L'un d'eux m'en veut. Il est présent dans tous mes dossiers et veut me faire plonger. Il m'a déjà menacé, on ne sera jamais pote », expliquait-il à l'audience.

La prévention d'entrave méchante à la circulation était par ailleurs contestée. Le prévenu, qui roulait déjà à vive allure, avait accéléré à la vue d’un combi de police, allant jusqu’à atteindre les 160km/h sur une route étroite. Il voulait semer les forces de l’ordre car son véhicule n’était pas en ordre. « Selon les policiers, cette route ne permettait pas le croisement aisé de deux véhicules. Le prévenu a par ailleurs failli renverser une fillette qui faisait du vélo devant un camping. Les deux passagers qui l’accompagnaient lui demandaient de s'arrêter mais il ne s'exécutait pas », précisait le parquet de Namur. La défense avait plaidé l’acquittement estimant que s'il y a bien eu un excès de vitesse, il n'était pas constitutif d’une entrave méchante à la circulation.