En étroite concertation avec les autorités communales, après plusieurs cas positifs de contamination au Covid19 détectés dans le centre, il a été décidé de placer préventivement le centre d’accueil d’Yvoir en confinement. Le centre d’accueil Yvoir Bocq héberge 270 résidents demandeurs de protection internationale. Parmi eux plusieurs 99 d’enfants scolarisés. Tout est mis en œuvre pour garantir le suivi de la scolarité en collaboration avec les écoles fréquentées et dans le respect des mesures de prévention.

A ce jour, 12 personnes ont été testées positives et placées en zone d’isolement. Le testing se poursuit auprès des personnes qui auraient été en contact avec les résidents positifs. De la sorte, les contacts à risque peuvent être vérifiés et les tests nécessaires effectués, avec l’appui de notre équipe médicale et la coordination médicale de Fédasil.

La =Croix-Rouge indique : "En imposant ce verrouillage préventif, conformément aux instructions émanant de Fedasil, la situation pourra être correctement évaluée, tandis que les allées et venues des résidents seront restreintes et autorisées uniquement dans l’enceinte du centre qui dispose, heureusement, d’un vaste espace extérieur. Le personnel du centre met un point d’honneur à rassurer et informer correctement l’ensemble des résidents quant au respect des gestes barrière pour maximiser leur adhésion aux mesures prises. Ces mesures ont un seul et unique but : protéger la santé des personnes accueillies, des équipes et, plus largement, des riverains et de la population belge. Les personnes testées positives font l’objet d’un suivi médical rapproché. La situation sera évaluée au jour le jour et les mesures de confinement actuelles seront levées en concertation avec le médecin du centre, les autorités communales et la coordination médicale de Fedasil, dès que la situation épidémiologique le permettra.
Nous sommes conscient.e.s de l’impact et de l’ampleur des restrictions imposées aux libertés d’une population déjà fragilisée par un parcours migratoire souvent périlleux, une vie en collectivité et l’incertitude liée à l’attente d’une décision à leur demande de protection internationale. Elles seront ajustées dès que l’évolution sanitaire le permettra."

Le second centre d’accueil d’Yvoir, Pierre Bleue, n’est pas concerné par ces mesures. Il héberge 229 résidents, dont 104 enfants (59 sont scolarisés)