Un conflit de voisinage qui dure depuis des années a fini devant le tribunal correctionnel de Dinant, le 10 décembre dernier. Une habitante d'Houyet était poursuivie pour des faits de harcèlement commis entre janvier 2014 et juillet 2019 à l'encontre de ses voisins. Conflit qui avait même fait l'objet d'un sujet sur l'émission « Image à l'appui » de RTL.

On lui reprochait également des dégradations. Comme le fait d'avoir écrasé des œufs sur une porte de garage, d'avoir lancé ses mauvaises herbes ou de la mort aux rats chez ses voisins, d'avoir coupé des clôtures, etc. « C'est moi qui me fait harceler, je réplique. Je me réveille le matin, j'ai un carreau cassé. Ils ont un poulailler. Les poules passent en dessous des fils, ils mettent dès lors des fils électriques sur ma clôture sans me demander mon avis. Leurs chiens sautent par dessus cette clôture et s'attaquent aux miens, on me lance des morceaux de bois quand je reviens d'une promenade sur le Ravel avec ma fille,... », expliquait-elle. Elle avait lancé une citation directe à l'encontre de ses voisins.

Le verdit a été rendu dans cette affaire. La prévenue principale a été reconnue comme seule coupable dans ce conflit et a écopé de 12 mois de prison avec sursis probatoire. Elle devra donc respecter des conditions. Au moindre faux pas, ce sursis tombera. Ses voisins, qu'elle a cités directement, ont été acquittés.