Une transaction qui a mal tourné entre deux voisins, le 6 octobre 2018, aurait pu virer au drame. Un homme a reçu un coup de couteau en pleine rue. Heureusement, son pronostic vital n’était pas engagé.

À l’origine des faits : la vente d’une PS4 et d’un casque par l’auteur du coup de couteau à son voisin. La console de jeu étant défaillante, les deux individus se sont mis d’accord pour annuler la transaction. Mais la situation a dégénéré. Le vendeur a vu rouge après avoir restitué l’argent car son voisin ne lui avait rendu que la console de jeu, pas le casque. Face à cet énervement, l’acheteur a appelé un ami qui, dès son arrivée, a porté un coup de poing au vendeur. Ce dernier s’est alors armé d’un couteau à steak avec lequel il a porté un coup à son agresseur.

La gravité de la blessure ne justifiait toutefois pas une qualification de tentative de meurtre mais bien de coups et blessures volontaires avec préméditation et de port d’arme sans motif légitime. "Le coup de couteau n’a pas été donné dans son immeuble, mais bien dans la rue, comme le confirment des témoins. La légitime défense ne peut être évoquée", précisait le parquet de Namur à l’audience. Si l’auteur du coup de couteau a écopé de 15 mois ferme, l’auteur du coup de poing a, lui, écopé de trois mois ferme. Sauf surprise, on risque de les revoir au tribunal prochainement lorsqu’ils auront fait opposition.

S.M