Un individu né en 1981 poursuivi pour des faits de violences conjugales commis en 2019 a écopé, ce mardi matin, de trente mois de prison ferme. C’était la peine requise par le parquet de Namur qui n’avait pas d’autre solution vu ses antécédents judiciaires : sept pages de casier pour un total de 14 condamnations correctionnelles. Il n’avait plus droit au sursis.

L’homme avait reconnu avoir bousculé deux ou trois fois sa compagne, le 16 avril 2019, à Anhée. "J’étais en état d’ébriété avancé. On s’est disputé dans la voiture. On est sorti. On s’est poussé puis on est chacun parti de notre côté », expliquait-il. Le parquet de Namur "Monsieur s’était rendu à la prison de Dinant car il avait reçu un billet d’écrou. Madame l’accompagnait pour ramener la voiture. Sur place, on lui a dit qu’il aurait finalement un bracelet électronique. Du coup, il a bu plusieurs bières sur le retour et faisait des dérapages sur un parking. Quand sa compagne a voulu quitter le véhicule, il l’a giflée », précisait le parquet de Namur.

Le prévenu était aussi pour avoir harcelé sa compagne, en 2019 et 2020, à Vresse-sur-Semois. Pour ces faits par contre, il a été acquitté. "En fait, je vivais chez elle et quand ça n’allait pas, je prenais ma tente et j’allais dormir à quelques kilomètres de là puisque je n’avais pas de domicile. Il arrivait que j’aille faire les courses pour les 15 premiers jours du mois puis qu’elle me dise que je ne pouvais pas rester chez elle."