Le tribunal correctionnel de Dinant devait dépatouiller le vrai du faux dans une ancienne affaire de coups et blessures qui date du 13 juillet 2016 à Houyet. Une dame disait avoir été blessée par son beau-frère de l’époque. Des blessures ont été constatées aux bras et au visage. Le prévenu contestait les faits et indiquait que les seuls coups portés l’ont été dans le cadre d’une légitime défense. Il avait cité directement son ancienne belle-sœur devant le tribunal qui évoquait aussi  la légitime défense.

Une première scène a eu lieu à l’intérieur d’une salle. Le prévenu l’aurait encore frappée alors qu’elle était dans sa voiture. Ce jeudi matin, le tribunal a rendu son verdict. La belle-sœur a été acquittée. Le beau-frère a quant à lui bénéficié d'une simple déclaration de culpabilité vu le dépassement du délai raisonnable.