Le site de Godinne du CHU UCL Namur est passé ce lundi en phase 2b, à l'instar des autres hôpitaux du pays. Cela signifie que la capacité des soins intensifs à accueillir des patients a été augmentée.

A Godinne, comme le révèlent nos confrères de l'Avenir ce lundi, l'heure est à l'inquiétude. Une petite centaine de patients sont actuellement hospitalisés pour cause de Covid-19. Le personnel, lui, est à bout de souffle. Plus de patients avec moins de personnel et d'autres sur les rotules ? Si cette situation n'évolue pas favorablement, la phase 2b ne tiendra pas plus de 72h, selon le directeur médical Benoît Rondelet. Le problème est qu'après, rien n'est prévu. Une réunion doit avoir lieu ce lundi pour envisager l'éventuelle après phase 2b. La situation est critique. La prochaine étape pourrait être la création d'hôpitaux de campagne, comme l'indique l'Avenir.