La police est descendue sur place pour constater les faits.

Les faits ont été évoqués lundi dernier lors du dernier conseil communal de Dinant puis discuté en huit clos. Ils sont aujourd'hui étayés par nos confrère de l'Avenir. Une descente de police aurait eu lieu il y a quelques semaines à l'atelier communal de Dinant pour constater une infraction environnementale. Photos à l'appui, d'anciens cercueils qui proviennent de concessions non-entretenues de cimetières communaux ont été brûlés à l'arrière de l'atelier communal alors que ces cercueils doivent respecter la filière des déchets. L'échevin des travaux, Robert Closset, dit n'avoir en aucun cas donné l'ordre de brûler ces « quelques planches » et se déclarera personne lésée dans ce dossier afin d'avoir accès aux éléments de l'enquête pour envisager d'éventuelles sanctions.