C'est le souhait de la ministre Tellier qui va prospecter et analyser plusieurs sites cet été

La ministre wallonne de l’environnement, Céline Tellier, a dévoilé la liste des 24 sites officiels de baignade en plein air qui seront ouverts au public dès le 15 juin prochain. Après être restés fermés durant de nombreuses années, quatre sites de baignade en rivière seront rouverts, suite à une forte amélioration de la qualité de l’eau. Il s’agit des 4 sites de l’Ourthe à Hotton, la Lesse à Houyet, la Lesse à Pont-à-Lesse (Dinant/Anseremme) et la Semois à Bouillon, au pont de la Poulie.

Cela porte à 24 le nombre de site ouverts à la baignade du 15 juin au 15 septembre. La ministre Tellier a sollicité la SPGE qui a mené une étude sur les risques éventuels liés au COVID. Les résultats de cette étude montrent que les risques liés à la présence du COVID19 dans les eaux de baignade sont négligeables. Par mesure de précaution, le Service Public de Wallonie a de son côté fait des recommandations aux gestionnaires concernant l’hygiène et la distanciation physique sur les plages et sera particulièrement vigilant concernant la qualité microbiologique des eaux cette année.

La réouverture de 4 sites cette année montre l’impact positif des investissements réalisés en Wallonie en matière d’assainissement des eaux usées sur la qualité bactériologique des eaux. Ces investissements consistent notamment en la construction de stations d’épuration collective, la pose de nouveaux égouts et collecteurs et l’installation de systèmes d’épuration individuelle en zone d’assainissement autonome.

Malheureusement, 5 sites dont la qualité des eaux sont excellentes doivent malheureusement rester fermés au public pour cause de réhabilitation et d’aménagement (Le Grand Large à Nimy, le Lac de Féronval à Froidchapelle, le Lac du Ry Jaune à Cerfontaine, la Vallée du Rabais à Virton, les Etangs de Recht à Saint-Vith

La Ministre de l’environnement entend poursuivre ces efforts d’amélioration de la qualité de l’eau. "Dès 2021, je souhaite qu’encore plus de Wallons puissent se baigner dans des eaux de qualité. Une campagne de prospection et d’analyses sera initiée cet été, notamment sur la Haute-Meuse, en vue de l’ouverture de nouveaux sites de baignade l’été prochain", annonce-t-elle.

D’autres sites que ceux répertriés peuvent éventuellement être propices à la baignade mais ils ne font pas l’objet d’un suivi permanent de leur qualité, notamment bactériologique, ce qui peut donner notamment à des gastro-entérites. De plus, il y a également des sites dangereux pour la sécurité physique des baigneurs. La Ministre recommande donc de se baigner uniquement dans les sites renseignés sur http://baignade.wallonie.be.