C’est un terrible drame qui a secoué une famille entière il y a un peu plus d’une semaine et toute une région depuis ce jeudi. Le 17 juin dernier, Naël, un bébé âgé un peu plus d’un an est décédé au Mont-Légia, à Liège, où il avait été héliporté. L’enquête confirme qu’il est mort d’asphyxie. Ce vendredi, nous avons appris que la maman et le beau-père ont été inculpés de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité. La première a été libérée sous conditions, le second a été placé sous mandat d’arrêt, indique le parquet de Namur. Le chef d’inculpation de coups et blessures ayant entraîné la mort n’a pas été retenu car "à ce stade, l’instruction ne permet pas de leur imputer la mort", indique le parquet de Namur. Le beau-père comparaîtra mardi devant la chambre du conseil de Dinant.

Né le 28 mai 2020, le petit Naël a été pris en charge par les services de secours le jeudi 17 juin dernier, à son domicile de Bouvignes, à quelques kilomètres du centre de Dinant. Selon la maman, le bébé se serait étouffé dans son lit, en régurgitant durant sa sieste. Les funérailles du garçon ont eu lieu ce jeudi mais ont pris une tournure particulière. En fin de cérémonie, la mère de l’enfant et son nouveau compagnon ont été interpellés pour des vérifications sur les circonstances du décès. Un juge d’instruction a été saisi. Ce sont les résultats de l’autopsie réalisée par un médecin légiste qui ont poussé le juge d’instruction saisi de l’affaire à creuser les causes et circonstances du décès.

Selon nos confrères de Sudpresse, le papa de la jeune victime qu’ils ont pu joindre avait déjà tenté d’alerter la police et le Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ). Il avait notamment expliqué que son fils, qui n’avait alors que 10 mois, avait dû être hospitalisé car il éprouvait de grandes difficultés à respirer. Ce que les médecins n’arrivaient pas à expliquer. "L’enquête met également en évidence des coups plus anciens et plus récents dont l’enfant a été victime", termine le parquet de Namur.