Début octobre devant le tribunal correctionnel de Namur, un ancien entrepreneur de la région de Dinant a dû s’expliquer sur des abus de biens sociaux avoisinant les 250.000 euros. En l’espace de 2 ans, le gérant a retiré près de 56.000 euros des comptes de sa société. Des transferts ont été observés pour près de 40.000 euros, alors que la Visa de la société a été utilisée pour un montant de 68.500 euros. 12.500 euros ont été utilisés pour payer son loyer. Selon le calcul du substitut Debelle, ce sont près de 7000 euros qui auraient disparu chaque mois de comptes de la société durant près de 3 ans.

Devant le tribunal, le prévenu expliquait : "Une partie a servi à rembourser de l’argent que ma mère m’avait prêté. Une autre à payer des fournisseurs ou les ouvriers. J’ai commencé mon activité tout seul et c’est en grandissant que cela n’a plus été. Je suis tombé dans un engrenage et je manquais de liquidités. J’ai essayé de m’en sortir mais je ne me suis pas enrichi. J’ai ensuite voulu ouvrir un magasin de produits du terroir et cela n’a pas été non plus. J’ai prélevé de petites sommes pour vivre. J’ai du vendre ma maison et me suis retrouvé à la rue."

Le prévenu a obtenu ce mercredi la suspension simple du prononcé de la condamnation pour une durée de 5 ans.