Chaque année, le Contrat de Rivière de la Lesse participe au grand nettoyage de printemps de l’asbl Be Wapp, qui tente d’améliorer la propreté publique. Covid oblige, cette année, il a été postposé au mois de septembre. "Nous avons été contactés par les Compagnons Bâtisseurs et par des communes qui organisaient des Opérations Eté Solidaire", explique Stéphanie Dessy, coordinatrice du Contrat de Rivière de la Lesse. "Cet été, les jeunes ne pouvaient pas venir en aide aux personnes âgées comme d’habitude à cause du Covid, ils ont donc proposé leurs services pour nettoyer les rivières de la région." Be Wapp, de son côté, a fourni des gants, des vareuses, des pinces et des sacs aux volontaires.

© DR

Le mercredi 5 août, une équipe de jeunes compagnons bâtisseurs ont ramassé les déchets dans la Wamme près d’Hargimont. Une séance de ramassage des déchets a eu lieu cette semaine dans la Wamme à On, en compagnie des Compagnons bâtisseurs et les jeunes d’Eté Solidaire de la ville de Marche-en-Famenne. Mardi, ce sont des volontaires des maisons des jeunes de Bastogne, Ciney et Libramont, en camp à Han-sur-Lesse, qui ont nettoyé la Lomme près de la résurgence d’Eprave. Une opération de nettoyage a aussi eu lieu à Lessive.

© DR

"Nos équipes les accompagnaient pour les sensibiliser à la durée de vie et à la décomposition des déchets, aux risques de ceux-ci pour la biodiversité et à l’apparition du septième continent. A Eprave, 10 sacs gris et 5 sacs PMC ont été collectés, à On, on a dénombré 10 sacs gris et 6 sacs PMC. Ces déchets ont été à chaque fois ramassés par une dizaine de jeunes, sur une demi-journée et sur un tronçon limité."

© DR

Parmi les trouvailles de nos volontaires, on retrouve cette année… les masques ! Mais pas seulement. "Ils ont collecté énormément de déchets de pique-nique et notamment des barbecues jetables, dont certains contenaient des cendres encore chaudes et donc dangereuses, mais aussi des langes, des canettes et parfois ils ont constaté de réels dépôts clandestins."

© DR

Le Contrat de Rivière a également engagé deux paires de river stewards. Si la descente de la Lesse est fermée depuis quelques semaines, ils n’ont pas chômé, loin s’en faut : "Ils ont sensibilisé les touristes dans la zone de baignade de Houyet, rappelé à des promeneurs qu’une partie du site de Walzin était désormais privé et rappelé aux gens qui pique-niquaient qu’ils devaient emmener leurs déchets, surtout à l’aire des Grands-Prés ou aux aiguilles de Chaleux.

JVE