Le 28 octobre 2017, l'ancien conseiller communal PS d'Hastière, Françis Lombet, portait trois coups de couteau à deux membres de sa belle-famille lors d'une fête d'Halloween à Heer-Agimont. Son beau-frère a été touché deux fois au flanc gauche, son neveu une fois en plein ventre. Un conflit familial les opposait.

Lors de l'audience du 10 décembre 2020, Françis Lombet n'a pas contesté la matérialité des faits mais plaidait la légitime défense. Selon lui et son avocat, les deux victimes sont venues à sa rencontre et l'ont agressé. « Le fils m’a tiré par l'épaule et le père m’a mis un coup de poing. Je suis tombé par terre. J’ai pris un couteau que j’avais dans ma poche, je me suis relevé et j’ai porté des coups au hasard de la main droite en me protégeant le visage avec mon bras gauche. Je ne voyais pas où je frappais car j’avais perdu mes lunettes », expliquait-il.

Les deux victimes avaient une autre version des faits. Si elles ont reconnu être allées à la rencontre du prévenu, elles affirmaient avoir reçu les coups de couteau sans avoir été violents.  « Je suis allé rechercher mon fils pour éviter les embrouilles. J'ai repoussé Françis qui est tombé au sol. C'est après que j'ai remarqué qu'il m'avait mis les coups de couteau », précisait le père de famille.

Ce jeudi matin, les préventions mises à la charge de Françis Lombet ont été déclarées établies. La thèse de la légitime défense n'a donc pas été retenue. Ce dernier a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Au civil, des sommes provisionnelles de 5.000€ et 3.000€ devront être payées aux victimes.