Ces dernières années, la Ville de Dinant a connu une augmentation significative de son personnel. Parallèlement à ce constat, la disposition des services dans les différents locaux ne convient plus. "On veut améliorer le travail administratif au sein de l’Hôtel de Ville mais aussi accueillir au mieux les citoyens", explique le bourgmestre Axel Tixhon. Pour toutes ces raisons, la majorité souhaite restructurer l’Hôtel de Ville. La Ville possède les bureaux de l’ancienne Poste situés rue St-Martin, l’ancienne cour de l’école St-Perpète et est par ailleurs intéressée par l’ancien magasin Zeeman, qui jouxte l’Hôtel de Ville actuel. Tous ces bâtiments pourraient servir dans la restructuration.

Le conditionnel est toutefois encore utilisé. La Ville de Dinant estime cette restructuration nécessaire mais, pour savoir quoi et comment faire, souhaite l’expertise du BEP (Bureau économique de la Province). Coût total : 114.000€ HTVA. Le point a été voté à l’unanimité lundi soir lors du conseil communal.

Cette mission sera loin d’être une première pour le service d’aide à maîtrise d’ouvrage du BEP. "Nous sommes à l’origine du nouvel Hôtel de Ville de Gembloux. Nous accompagnons la comme de Somme-Leuze dans la transformation-rénovation de la Ferme Laboulle de Baillonville en Administration communale et nous avons aidé la commune de Fosses dans rénovation du château de Winson (NdlR : qui accueille l’administration, les bureaux du CPAS et le centre culturel", explique le directeur général du BEP, Renaud Degueldre.

Pour la réalisation de son rapport, une bonne année de travail sera nécessaire. Un état sanitaire de l’ancien Zeeman sera premièrement réalisé afin de savoir si son acquisition est opportune. Le BEP se penchera ensuite sur la structure des équipes communales et sur le besoin éventuel de rapatrier certains services. Les citoyens seront par ailleurs inclus dans la réflexion. "On veut savoir comment ils veulent être accueillis. Pour cela, on échangera avec un panel et il y aura des séances d’animation participative. On utilisera également la plateforme en ligne."

Ce projet de restructuration a déjà été présenté au personnel administratif. Aucune réaction négative n’a été formulée.

S.M