Douze mois de prison avec sursis probatoire ont été requis, mercredi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant, à l'encontre d'un homme poursuivi pour plusieurs faits de violence conjugale commis en 2018 et 2019 à Gedinne.

Le prévenu s'en est notamment pris à sa compagne alors qu'ils se trouvaient tous les deux dans le lit, en janvier 2018. Il lui a tiré les cheveux, l'a prise à la gorge, lui a porté des coups et l'a menacée avec un couteau à la suite d'une dispute. À une autre reprise, les policiers appelés à intervenir dans le cadre d'un différend familial ont constaté que la victime avait les oreilles rouges et présentait des gonflements aux avant-bras. Le prévenu l'a également giflée, un autre jour, alors que le processus de séparation était engagé.

En juin 2019, lors d'une fête à Gedinne et alors que le couple était séparé, le prévenu s'est rué sur son ex lorsqu'il l'a aperçue en criant qu'il allait la tuer. Quinze jours plus tôt, il lui avait envoyé des messages en menaçant de s'en prendre à elle s'il la voyait. "Monsieur était souvent sous l'emprise de l'alcool quand cela se produisait", a indiqué la partie civile. La défense a plaidé une suspension probatoire. Jugement le 2 juin.