L’assemblée générale, pouvoir souverain de l’Université de Namur, a établi la liste des enjeux du futur rectorat. Elle accompagne la déclaration de vacance qui est maintenant publiée. Celle-ci invite les candidats à déposer leur acte de candidature avant le 4 février. 

Ces actes de candidature devront reprendre un exposé de la vision de l’avenir de l’Université, des objectifs stratégiques pour la durée du mandat de quatre ans et de la manière d’envisager l'exercice de la fonction. Elles peuvent provenir de professeurs de l’UNamur ou être suscitées, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Institution, par des membres de l’assemblée générale ou par le Père Provincial des jésuites.

Une élection au suffrage universel

En mars, l’ensemble de la communauté universitaire sera invité à participer au scrutin qui se déroulera de manière électronique. Rappelons en effet que l’élection du recteur ou de la rectrice de l’UNamur est un processus démocratique où tous les membres du personnel, prestant au minimum à mi-temps, et tous les étudiants sont électeurs. Un premier tour sera organisé les 11 et 12 mars. Si, à l’issue de celui-ci, aucun candidat n’obtient la majorité absolue, un second tour, les 22 et 23 mars, départagera les deux candidats ayant obtenu le plus de suffrages lors du premier tour.