La prévenue vivait au-dessus de ses moyens et n’a pas résisté à la tentation.

A Somme-Leuze, une dame d’un certain âge propriétaire d’une grande ferme ne peut plus assumer seule la gestion de sa propriété. Depuis quelques années, elle se fait aider par des proches. C’est dans ce cadre qu’elle a eu une très mauvaise surprise, entre avril 2016 et février 2017.

Durant cette période, Céline, la petite trentaine d’années, lui a volé près de 70.000€. 67.000€ pour être précis. "J’étais proche d’elle car mon ex-mari travaillait pour elle. On était tout le temps là-bas. Je voulais que mes enfants vivent bien", a expliqué la prévenue ce jeudi à l’audience du tribunal de Dinant.

Cette proximité lui a permis d’avoir des informations bancaires concernant les comptes et capitaux de la dame qu’elle aidait. Puis d’être mandatée pour effectuer des payements ou des courses. "C’est un agent bancaire qui s’est rendu compte de mouvements suspects. Il a constaté que des virements et retraits étaient effectués. D’emblée, la somme se chiffrait à 50.000€", a indiqué le parquet de Namur. Pour finalement atteindre le montant que l’on connaît.

Mais ce n’est pas tout. Outre ces détournements, Céline a également voulu escroquer un garage du coin en s’achetant un véhicule neuf, un Kia Sportage à 31.000€. Pour cela, elle a prétexté que le payement avait déjà été effectué par "sa victime." "Lorsque les enquêteurs l’ont appris, ils lui ont demandé d’annuler le bon de commande. Non seulement elle ne l’a pas fait, mais elle a téléphoné des dizaines de fois à cette dame pour lui demander qu’elle achète la voiture ! C’est crapuleux", a poursuivi le parquet de Namur qui a requis deux ans de prison avec sursis probatoire.

Depuis ces faits, la prévenue a déjà remboursé une somme de 27.000€. "Son train de vie était supérieur à ce qu’elle pouvait se permettre et son rapport à l’argent était difficile", a reconnu son avocate qui demande une suspension probatoire. Jugement le 13 février.