Une voisine a appelé les secours. Elle nous livre son témoignage.

On a frôlé le drame dans la nuit de mardi à mercredi dans le centre de Ciney. Une explosion a eu lieu au premier étage d'un immeuble situé rue du Commerce, juste au dessus du magasin Proximus. Il y a un blessé mais le bilan aurait pu être plus lourd. "J'ai été réveillée par le bruit et un tremblement", explique une voisine de l'immeuble qui souhaite rester anonyme. "Au départ, je n'ai pas pensé à une explosion car il y a un an ou deux (NdlR : en août 2017), le magasin Proximus a été victime d'une attaque à la voiture bélier. J'ai pensé à un fait similaire. Mais quand je suis allée voir, j'ai vu la porte d'entrée au sol et j'ai surtout vu, dans les vitres des commerces en face, qu'il y avait des flammes et que l'occupant du 2e étage était à sa fenêtre. Il y avait énormément de fumées. Je lui ai dit de rester là et j'ai contacté les secours", poursuit cette voisine.

Des policiers de la zone de police Condroz-Famenne sont immédiatement arrivés et ont fermé la route. Ils ont été suivis par les pompiers des casernes de Ciney et de Dinant sont rapidement intervenus sur place avec une autopompe, un camion citerne, une auto-échelle et une ambulance. Une équipe d'Orès est aussi venue sur place. Les secours sont allés récupérer l'occupant du 2e étage, victime de brûlures liées à la présence de produits toxiques (hydroxyde de sodium). Ils ont ensuite rapidement maîtrisé l'incendie. Les dégâts sont néanmoins importants. La porte du commerce Proximus a été soufflée par l'explosion tandis que des murs du 1er étage ont chuté et que la porte a été arrachée. "Les pompiers sont venus vérifier la stabilité dans mon bâtiment mais les murs sont épais et visiblement il n'y a rien à craindre", poursuit la voisine qui a appelé les secours.

Les causes de cette explosion sont quant à elles toujours inconnues. "Chez nous, on a le gaz de ville mais eux ne l'ont pas apparemment. Heureusement d'ailleurs sinon cela aurait fait bien plus de dégâts et de victimes. Franchement, quand j'y repense, cela fait bizarre." Le parquet de Namur doit dépêcher un expert sur place pour déterminer les causes exactes des faits. Sa venue permettra également d'en savoir plus sur l'état de stabilité du bâtiment. En attendant, les logements sont inhabitables et le commerce Proximus reste fermé. Les commerces voisins ont, eux, pu ouvrir. "J'ai été surprise de voir cela en arrivant. J'avais entendu le matin à la radio que quelque chose s'était produit à Ciney mais je n'y ai pas prêté plus attention que ça. Le patron de la boutique Proximus est lui aussi tombé des nues en arrivant, il n'était pas au courant", termine la gérante du Léonidas de Ciney, commerce voisin de Proximus.

Mercredi en fin de journée, le parquet de Namur précisait qu'un chien détecteur de produits accélérants et le laboratoire de la police judiciaire étaient descendus sur place. Des auditions étaient toujours en cours. La victime est brûlée au troisième degré et hospitalisée chez les grands brûlés mais ses jours ne sont pas en danger.

© Monmart