L'association de défense des animaux Gaia (Groupe d'Action dans l'Intérêt des Animaux asbl) dévoile ce lundi une vidéo d'une dizaine de minutes réalisée en caméra cachée, sur les sites des marchés aux bestiaux de Battice, Rekkem et Ciney. Leur constat : un trop grand nombre d'infractions ont été constatées. Ils demandent la fermeture au moins de manière graduelle, moyennant une période transitoire jusqu’à la date butoir à convenir, de ces derniers marchés aux bestiaux, superflus selon eux. L’association réclame aussi un renforcement des contrôles vétérinaires des autorités compétentes qui doivent s’étendre pendant cette période de fermeture progressive. « Nous avons à nouveau constaté un trop grand nombre d'infractions, notamment au règlement européen sur le transport : pas d'accès à l'eau, des animaux qui dérapent et tombent au sol, des bovins qui sont inutilement frappés à coups de bâton sur des parties sensibles du corps, d'autres qui reçoivent sans raison des coups de pied, des animaux souffrant de boiteries, des vaches présentant des cornes cassées, etc. » explique le président de Gaia, Michel Vandenbosch.

Pour tourner ces images, l'association s'est rendue sur le marché de Ciney deux fois, les 18 et 25 septembre 2020.