Un jeune homme de 23 ans s’est fait justice lui-même, le 10 août 2020, en volant son patron. Pourquoi ? Car ce dernier ne lui devait de l’argent. "Mon client a été débauché par une entreprise. On lui garantissait de meilleures conditions de travail. Il devait être payé quotidiennement. Ça ne venait pas. Au bout de 15 jours, le fils du patron lui a dit qu’il ne le payerait pas", a indiqué la défense. Le prévenu a agi sur un coup de sang en se rendant, avec un autre individu, sur un chantier sur lequel il travaillait à Hastiere. Ils ont volé de l’outillage et du matériel de chantier. "Le propriétaire des machines a mené sa petite enquête et a pu remonter jusqu’à un des deux prévenus en consultant les vidéos des caméras de surveillance d’une écluse", a indiqué le parquet de Namur qui ne s’est pas opposé à une peine de travail. Jugement le 18 mai.