Le 6 avril 2018, un prof de morale et de philosophie d’une trentaine d’années s’en est pris au conducteur d’une camionnette. Pour un motif futile, il l’a bloqué avec son véhicule, lui a porté plusieurs coups et a terminé son œuvre par un coup de couteau à l’abdomen. Pour ces faits, il a écopé de deux ans avec sursis probatoire en mars 2020.

Mais entre le jour des faits et sa comparution devant le tribunal correctionnel, ce prof de philo a encore dérapé. Son véhicule (Audi TT), qui a servi à commettre l’entrave méchante à la circulation, a été saisi par la justice. "Il a brisé les scellés et a voulu le mettre à l’eau. Il n’a pas réussi et y a alors mis le feu. Il a ensuite fait une fausse déclaration de vol pour pouvoir toucher de l’assurance", indiquait le parquet de Namur lors de l'audience du 22 avril dernier.

Représenté par son avocat, le prévenu a reconnu les faits mais a contesté avoir voulu escroquer son assurance. "Il n’a fait aucune demande en ce sens et la compagnie ne l’a d’ailleurs pas exclu. Ce qu’elle n’aurait pas manqué de faire si tel avec été le cas." Ce jeudi matin, le tribunal correctionnel de Dinant l'a condamné à une peine de 12 mois de prison assortie d'un sursis. La prévention de tentative d'escroquerie a par ailleurs été déclarée non établie.