« Un zombie », c’est ainsi que les proches de Marc (prénom d’emprunt), qualifiaient cet habitant de l’arrondissement de Dinant qui fumait jusqu’à 16 joints par jour. Lui et Gauthier (prénom d’emprunt) comparaissaient le 4 février devant le tribunal correctionnel de Namur pour avoir vendu de la résine de cannabis. Le premier aurait écoulé 150 grammes de la substance, pour un montant de plus de 1000 euros, sur une période de 6 mois. Les aveux de clients aux enquêteurs ont permis de le confondre, il a été placé 5 jours sous mandat d’arrêt après que la police l’ait été arrêté suite au manège suspect des véhicules des 2 prévenus. Le second, qui affirme encore consommer la substance, aurait vendu 100 grammes en l’espace de 2 mois, des stupéfiants achetés au parc Louise-Marie à Namur.

Les deux jeunes hommes vendaient avant tout à des amis pour financer leur consommation personnelle. Si il confectionnait 8 pacsons, Marc en vendait 6 et en gardait 2 pour lui. Dans le cas de Marc, le coup d’arrêt donné par la justice a été salvateur. Il a arrêté de consommer du jour au lendemain et a depuis changé de vie, trouvé du travail, ...

Le jugement dans cette affaire est intervenu ce vendredi. Marc écope d'une peine de travail de 100 heures et d'une amende de 1000 euros assortie d'un sursis de 3 ans. Gauthier bénéficie de la suspension simple du prononcé de la condamnation.