Une peine d’un an de prison a été requise, ce mardi matin par défaut par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre jeune homme poursuivi pour avoir craché sur un accompagnateur de train, le 29 juillet 2020 à la gare d’Yvoir. "On était en pleine période Covid. L’une des missions de mon client, en plus des missions traditionnelles, était notamment de s’assurer que tout le monde portait bien son masque. Il était 16h10 lorsque trois jeunes sont montés dans le train à la gare d’Yvoir. Ils ne portaient pas leur masque. L’accompagnateur leur a fait la remarque. Ce qui n’a pas plu à l’un d’entre eux qui s’est emporté", précise l’avocate de la partie civile.

De par son comportement, ce jeune homme a été prié de quitter le train. "Il s’est alors retourné et a craché au visage de mon client en lui disant : comme ça, tu l’auras le Covid." Par mesure de précaution, l’employé de la SNCB a été mis en incapacité de travail, le temps de réaliser les tests. "Il a également été heurté par la situation." C’est un témoin qui a pu fournir le nom de l’auteur des faits. Lequel a pu être interpellé et entendu. "Il a déclaré qu’il ne se souvenait pas de grand-chose mais selon lui, il était possible qu’il ait bien craché sur l’accompagnateur de train", a précisé le parquet de Namur. Le jugement sera rendu le 25 mai.