Un habitant de Gedinne né en 1966, donneur de mauvaises leçons, a bénéficié ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Dinant d'une peine de probation autonome. Malgré l'état de double récidive légale dans lequel il se trouvait et avec un cumul de 20 ans de prison à son actif, la justice lui a laissé une chance. Il devra se soumettre à de nombreuses conditions. 20 mois de prison sont prévus en cas de non-respect de l'une d'entre elles. 

Cet homme était notamment poursuivi pour coups avec préméditation, dont certains sur une personne vulnérable en raison d’un handicap, de vol, menaces et port d’arme. Accompagné d’un ami, il s'est notamment rendu au domicile d’une connaissance pour lui "donner une raclée", dans la nuit du 29 au 30 décembre 2016. "J’avais bu et on m’a chauffé en me disant que cet homme avait fait des propositions sexuelles à une gamine. Je me suis dit qu’il méritait une bonne leçon", a reconnu l’auteur des faits à l’audience en octobre dernier. L'homme a reçu plusieurs coups et a été menacé avec un couteau. En quittant les lieux, les deux prévenus ont quant à eux embarqué une télévision.

Une quinzaine de jours plus tôt, ce quinquagénaire a commis des faits pratiquement similaires sur une personne souffrant d’un handicap. "Si tu appelles les flics, je t’égorge de l’oreille droite à l’oreille gauche", lui aurait-il dit après lui avoir mis deux gifles. Enfin, il avait exhibé un couteau lors d’une intervention policière.