Dix mois de prison ont été requis, par défaut ce mardi matin par le parquet de Namur, à l’encontre d’un habitant de Walcourt. L’homme a, en 2019, détourné une voiture qui avait été saisie par un huissier de justice. Quelques mois plus tard, il a harcelé ce même huissier. "On est dans de l’atteinte aux biens et aux personnes. L’huissier était chargé de faire exécuter des mesures prises car le prévenu faisait l’objet d’une procédure de recouvrement de dettes. Il s’est rendu chez lui pour marquer des biens et récupérer l’argent qui était dû. Je peux comprendre qu’il n’était pas heureux de cette décision mais tout de même, il lui a refusé l’accès. L’huissier a dès lors marqué sa voiture présente sur le parking", explique le ministère public.

Le Walcourien ne le voyait pas de cet œil et a dissimulé son Opel Astra. "Le véhicule a disparu mystérieusement", précise encore le ministère public. Quelques mois plus tard, des déchets ont été mis dans la boîte aux lettres de l’huissier de justice qui a également reçu deux SMS du prévenu. "Ses mots étaient désagréables. Il l’a aussi menacé et souhaitait autant de souffrances aux membres de sa famille. Quand l’huissier a reçu ces messages, il exerçait une fonction publique", termine le parquet de Namur. Jugement le 8 juin.