Dix mois de prison ont été requis, mardi matin par défaut par le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre d’un homme né en 1964 poursuivi pour outrage public aux mœurs.

Il s’est masturbé deux fois de suite, en octobre 2019, alors qu’il se trouvait dans son jardin, à la vue de tous. Les deux fois, une dame qui promenait son chien l’a aperçu. "Il se masturbait en la fixant. Une fille de 12 ans devait un jour l’accompagner, elle a trouvé un subterfuge pour ne pas qu’elle vienne et voit ça", indique le parquet de Namur. "Une médiation pénale a été proposée mais elle a échoué car le prévenu dit qu’il urinait et que cette dame à dès lors mal interprété ses actes."

Mais le casier judiciaire du prévenu ne donne que très peu de crédit à ses propos. "Il a déjà été condamné en 2004 pour outrage public aux mœurs et en 2009 pour harcèlement. Il est par ailleurs connu de l’agent de quartier et de la justice pour des faits similaires et a reconnu lui-même avoir de gros problèmes à gérer ses pulsions." Jugement le 12 octobre.