Plusieurs personnes ont profité d’une faille dans le système informatique d’une station-service de Cerfontaine pour obtenir du carburant en importante quantité. Ce mardi matin, des peines de travail ont été requises à l’encontre de sept d’entre elles. Un an et huit mois ont été par ailleurs été requis contre deux défaillants.

La station-service a pu chiffrer son préjudice pour une période de trois mois. Il s’élève à 29.000€. "Ils activaient les pompes grâce à leurs cartes bancaires après avoir pris le soin de ne laisser que quelques euros sur leur compte. Le carburant continuait de couler même s’il n’y avait plus d’argent dessus. Ils venaient après 22h00 pour ne pas éveiller les soupçons", précise le parquet de Namur.

Après quelques mois, le responsable de la station s’est rendu compte de la faille. "En septembre, une observation policière a été organisée et trois personnes ont été prises en flagrant délit", ajoute le parquet de Namur qui estime que l’association de malfaiteurs est établie. "Il y avait une résolution criminelle commune. Ils se mettaient rendez-vous à la pompe, s’organisaient pour livrer des jerricans, etc."

Les avocats de la défense ont chacun contesté l’association de malfaiteurs et ont tous demandé une mesure de faveur. Jugement le 24 mai.