On peut dire que le tribunal correctionnel de Dinant s’est montré clément, ce mardi matin, à l’égard d’un individu déjà bien connu de la justice.

Celui-ci était poursuivi pour des faits d’outrages commis le 27 novembre 2018 à Vresse-sur-Semois. Impliqué dans un accident de la route, il s’en était pris aux ambulanciers puis aux policiers qui sont intervenus en proférant les insultes "classiques" que ceux-ci ont l'habitude d'entendre. Il était sous influence d’alcool.

Coutumier du fait, le prévenu se trouvait en état de récidive. Et il n’avait pas souhaité être extrait de la prison pour venir s’expliquer devant le tribunal. Malgré tout, la présidente a suivi la thèse de son avocat qui plaidait l’absorption de peine. Le prévenu avait été condamné par le tribunal correctionnel de Neufchâteau, le 19 octobre 2020, pour des faits du 20 mai 2020, à six mois de prison. Bien que ces faits ont eu lieu un an et demi après ceux pour lesquels il était poursuivi à Dinant, ils s’inscrivent dans une même unité d’intention.