Les rapports concluent que bien qu’il semble que les fumées présentent un caractère toxique de par leur nature, elles ne présentaient pas de toxicité accrue .

Le 30 juin, peu avant minuit, un incendie s’est déclaré sur le site de l’entreprise CETT MONSEU au zoning industriel de Rochefort. Le feu a démarré dans un tas de déchets industriels recyclés. Vu l’intensité et la rapidité de propagation de l’incendie, de nombreux services de secours sont intervenus venant de trois zones différentes (DINAPHI, Luxembourg et NAGE). La protection civile a également collaboré aux diverses manœuvres, notamment, afin d’approvisionner le site en eau pompée dans la Lhomme.

Des analyses de contrôle de qualité de l’air ont été sollicitées le jour de l’incendie mais également le samedi 4 juillet 2020 auprès de la Protection Civile. La ville précise : "Les rapports qui nous ont été communiqués en date des 3 juillet et 6 juillet concluent que bien qu’il semble que les fumées présentent un caractère toxique de par leur nature, elles ne présentaient pas de toxicité accrue. Aucune présence de sulfure d’hydrogène, de chlore, de phosphine, de phosgène, de gaz acide cyanhydrique n’a été révélée. Il a été recommandé à la population de fermer les fenêtres et de ne pas s’exposer inutilement aux fumées."