Un important incendie s’est déclaré dans une habitation de la rue d’Alost à Rochefort, le 17 juillet 2019. Il était aux alentours de 4h00 lorsque les pompiers ont été contactés. Les hommes de la zone Dinaphi ont lutté durant plusieurs heures pour éteindre les flammes. Finalement, ce sont deux habitations attenantes (n° 14 et 16) qui ont été entièrement détruites.

Le parquet de Namur a très vite mis le dossier à l’instruction. "C’est un incendie sur fond de querelles de succession. Les membres de la famille ne s’entendent pas entre eux. De plus, le lieu devait être évacué aujourd’hui dans le cadre de la succession. La coïncidence est particulière", indiquait la magistrate de garde au parquet de Namur le 17 juillet 2019.

Ce mardi matin, l’occupant des lieux devait comparaître devant le tribunal correctionnel de Dinant pour incendie volontaire. Mais il faisait défaut. Les secours ont longtemps cru qu’il se trouvait sous les décombres. Mais les recherches menées n’avaient rien donné. La venue d’un maître-chien non plus. C’est en réalité lui qui a mis le feu.

Selon le parquet de Namur, il avait pris quelques affaires et une tente avant de bouter le feu. Il préférait tout détruire plutôt que de voir chacun prendre sa part de l’héritage, après le décès de sa maman survenu un peu plus tôt. Le 25 juillet, il a été vu par des témoins en train de se promener. Ces derniers ont contacté la police qui a pu l’interpeller. Une peine de 40 mois de prison ferme a été requise par le parquet de Namur. Jugement le 11 janvier.