Après avoir bouté le feu à une maison, le prévenu a porté des coups de couteau à son ex

Le 10 avril 2016, un incendie a détruit une habitation du Trou de Tasson, à Hastière. Selon le commandant des pompiers intervenus ce jour-là, le feu a pris au niveau d’un fauteuil. Cinq jours plus tard, un homme (Jean-Pol) s’est rendu au poste de police, en accusant Nadine, la propriétaire des lieux avec qui il entretenait une relation, d’être à l’origine de l’incendie. "Car la maison se trouvait sur un terrain agricole. Elle venait de l’apprendre et a préféré essayer de frauder l’assurance", a indiqué le parquet de Namur.

Le prévenu avait sur son téléphone plusieurs vidéos, sur lesquelles il filme les lieux tout en déclarant que l’incendie va bientôt avoir lieu. Son ex-compagne et lui sont poursuivis pour incendie volontaire. Mais, lors de l’audience, le prévenu a pris tout à sa charge. "Madame n’y est pour rien. C’est une grosse manipulation de ma part, je savais très bien ce que je devais faire et dire", a-t-il expliqué. Des peines de 18 mois ont été requises. Comme si l’incendie de l’habitation n’avait pas suffi, Jean-Pol s’est encore illustré un mois plus tard pour des faits qui auraient pu l’emmener devant une cour d’assise. Animé par un sentiment de vengeance, il s’est rendu chez Nadine pour sectionner son câble d’alimentation à Internet. Il a pour cela trouvé un couteau de cuisine, dans la buanderie de la maison incendiée un mois plus tôt et qui se trouvait à proximité.

"Quand j’ai vu Nadine arriver, j’ai constaté qu’elle n’avait plus la bague que je lui avais offerte, j’ai eu un coup de nerf", explique Jean-Pol. Un coup de nerf qui s’est traduit par des coups au visage, deux tentatives d’étranglement et surtout plusieurs coups de couteau, dont un au cou. Jean-Pol a repris ses esprits quand Nadine lui a signifié qu’elle lui donnerait une seconde chance. "J’ai alors contacté les secours et je lui ai fait un garrot avec un rideau." Pour cette tentative de meurtre, cinq ans ferme ont été requis. Jugement le 27 mars.

S.M