Le 26 février 2019, des policiers de la zone Condroz-Famenne sont appelés au domicile d’un Cinacien, en état d’imprégnation d’alcoolique. Les deux agents sont particulièrement bien accueillis : l’homme tente de foncer sur l’un d’eux pour le déstabiliser et crache sur l’autre. "Son frère n’est par ailleurs pas poursuivi pour cela. Néanmoins, dans les jours qui ont suivi, il s’est rendu au domicile privé d’un des deux policiers qui sont intervenus ce jour-là. C’est assez désagréable", plaide Me Gilet, pour les deux agents et la zone de police.

En plus des outrages et de la rébellion, le prévenu est poursuivi pour avoir harcelé et menacé son ex-compagne. Depuis la séparation survenue en août 2020, les appels, messages et mails sont récurrents. Et parfois menaçants. Comme ce message vocal dans lequel il menace son ex de la "saigner" elle ainsi que sa mère.

Par défaut, le parquet de Namur requiert 15 mois ferme. Jugement le 8 juin.