Les poursuites pour infraction urbanistique ont été déclarées irrecevables.

Le tribunal correctionnel de Namur a déclaré lundi les poursuites irrecevables, vu l’absence d’avertissement préalable, dans un dossier de construction d’une cabane au pied du rocher de Freyr (Dinant) dans laquelle vivait le prévenu depuis 2016. Pour vol d’arbres, Jef R est condamné à 2 mois de prison et à une amende de 100 euros, peine assortie d’un sursis de 3 ans.

Le prévenu, un Dinantais ancien champion du monde d’escalade, a entrepris la construction, sans permis d’urbanisme de cette cabane à base de matériaux de récupération en janvier 2016, sur un terrain ne lui appartenant pas, situé en zone Natura 2000 et sur un site d’intérêt paysager classé. Ce qui constitue une infraction urbanistique. Le prévenu était également poursuivi pour vol d’arbres.

Le juge Henrion a déclaré les poursuites pour infraction urbanistique irrecevables vu l’absence d’avertissement préalable au procès-verbal qui a été dressé. Le magistrat a par contre estimé que Jef R s’était rendu coupable d’un vol d’arbre et le condamne pour cela à 2 mois de prison et 100 euros d’amende, peine assortie d’un sursis de 3 ans.

La Région wallonne, par l’intermédiaire de son avocat, réclamait la remise en état des lieux, estimant que, commise à cet endroit, l’infraction n’est pas régularisable.