En Wallonie, la production de fruits et légumes couvre à peine 17 % des besoins alimentaires de la population. La région de Dinant compte deux maraichers bio qui peinent à répondre à la demande locale de plusieurs épiciers et de cantines scolaires. A l’initiative de Nature & Progrès et de la Fondation Cyrys, le Réseau RADiS développera des pistes et des actions pour renforcer la production de fruits et légumes bio sur le territoire.

Du grain à la farine

Parmi la quarantaine de producteurs bio de la région dinantaise, plusieurs cultivent des céréales pour le fourrage ou l’énergie. Ils souhaitent s’orienter vers des céréales panifiables pour proposer de la farine aux boulangers et aux consommateurs. A la Ferme de Grange, Guirec de Wouters développe un atelier de meunerie pour valoriser les grains locaux. Il collabore déjà avec deux boulangeries. Le Réseau RADiS a pour objectif de mettre en contact les producteurs et les transformateurs, de faciliter la mise en place des outils de transformation ou de stockage nécessaires et d’animer une réflexion sur les autres produits à développer.

Une alimentation bio et locale pour tous

Une autre ambition est rendre les produits bio et locaux accessibles pour tous. Une réflexion s’engage sur les moyens à mettre en œuvre : développer des épiceries solidaires, des groupements d’achats collectifs, des chèques alimentaires solidaires, l’autocueillette chez les maraichers ou un point de vente collaboratif. Chacun est invité à prendre part aux réflexions.

Le Réseau RADiS sera présenté lors d’un événement virtuel le mardi 15 décembre à 20 heures. Il est possible de s’y inscrire sur le site www.reseau-radis.be.