Le Conseil provincial s’est réuni par vidéoconférence ce vendredi. Il a été décidé que, à l’instar du Château de Namur, le domaine de Chevetogne deviendra une régie ordinaire provinciale à partir du premier janvier 2022.

L'enjeu de la métamorphose est double, selon la majorité provinciale. Elle permettra de disposer d’une vision claire de l’ensemble des dépenses et recettes, et donc une parfaite maîtrise des coûts en temps réel. Elle permettra également de simplifier et de moderniser la gouvernance en favorisant plus encore la délégation et la responsabilisation du management grâce à un plan de gestion renouvelable tous les trois ans. Une véritable feuille de route pour la direction.

Plusieurs voix se sont élevées contre cette évolution. Mais selon la majorité provicinale notamment, le domaine bénéficiera ainsi de davantage de souplesse et d’autonomie dans sa gestion fonctionnelle, comme l’ajustement des tarifs selon les circonstances, la possibilité de procéder à des engagements suivant les conditions météorologiques etc. La province est positive quant à cette évolution étant donné que la château de Namur, sous le même statut, est un bel exemple de réussite.