Dinant - Ciney Le jeune cinacien représentera la Belgique en maçonnerie

Maçon pour la société Macors à Hamois, Julien Ramlot (22ans) représentera la Belgique dans les prochains jours à la finale des WorldSkills, le championnat du monde des métiers. Il s’est envolé ce lundi soir sur le coup de 19h, destination Kazan, à l’ouest de la Russie.

"Nous avons quatre jours de compétition sur place mais nous ne saurons que jeudi ce que nous allons devoir faire", explique Julien Ramlot qui vit à Ciney.

Maçon depuis l’âge de 17 ans, ce jeune homme se retrouve à une finale d’un concours international alors qu’il n’était pas destiné à devenir maçon. "J’ai fait l’électro-mécanique à l’école mais, à 17 ans, ça commençait à devenir long pour moi. Mon papa qui est chef d’équipe chez Macors depuis 35 ans m’a dit de venir une fois avec lui. Je me suis dit : pourquoi pas. J’ai fait mon apprentissage là-bas pendant trois ans et j’étais en quelque sorte le premier de classe. Finalement, le patron m’a gardé", poursuit l’intéressé.

C’est justement son patron qui l’a poussé à s’inscrire au championnat du monde des métiers, se rendant compte que son ouvrier avait quelque chose dans les mains. "Il est comme ça. Il pousse tous les jeunes qu’il sent capable de faire quelque chose. Il m’avait déjà poussé l’an dernier pour faire l’EuroSkills mais je ne me sentais pas prêt. Il est revenu à la charge cette année et comme la limite d’âge pour le WorldSkills est fixée à 23 ans, que j’en ai 22 et que l’événement à lieu tous les deux ans, c’était maintenant ou jamais."

Pour arriver en finale , Julien Ramlot a dû se distinguer parmi une dizaine d’autres maçons. "On a eu une pré-sélection au Wex de Marche-en-Famenne. On était 14 à devoir réaliser certaines pièces d’épreuve."

Seul maçon belge, Julien Ramlot veut mettre la Belgique à l’honneur et ne compte pas faire le déplacement pour rien à Kazan. "Je vise la première place."

S.M